L'excédent brut d'exploitation

L'EBE est probablement l'indicateur n°1 d'un compte de résultat... Pour quelles raisons ?

L'EBE mesure l'exploitation... Et rien d'autre.

Rappelons ce qu'est l'EBE : le produit d'exploitation, diminué des consommations et achats de service, diminué des salaires et charges salariales. Bref, c'est ce qui reste après qu'on ait payé les fournisseurs et les employés.

On ne "triche pas" avec l'EBE !

Dans l'EBE ne sont pas encore prises en compte les dotations aux amortissements... Or, notamment pour les entreprises soumises à l'impôt sur le revenu, les amortissements peuvent être modulés de façon à ce que le résultat fiscal de l'exercice soit lissé d'une année à l'autre : l'intérêt étant de faire en sorte que les associés ne changent pas de tranche dans le barême de l'impôt sur le revenu...

L'EBE se calcule également avant charges financières : or ces dernières vont dépendre en grande partie des décisions prises par les dirigeants d'entreprise en matière de financement.

Le calcul de l'EBE est donc complètement indépendant des politiques fiscales ou financières propres à chaque entreprise.

L'EBE est souvent le point de départ quand on réalise des projections financières

L'EBE est "la" ressource d'exploitation, à partir de laquelle on peut décliner les politiques qui sont au coeur de la décision financière : investissement, financement et distribution de dividendes (ou prélèvements privés).

A ce titre, il est souvent un élément clé du tableau de financement, que l'on étudiera plus loin.

Précédent (Les soldes intermédiaires de gestion) Suivant (Comment analyser un compte de résultat)

blog comments powered by Disqus