Le business plan

Le business plan est un document de synthèse présentant un projet de création d'entreprise. Il permet aux entrepreneurs de mieux formaliser leur projet, et les aide à rechercher, si besoin est, des sources de financement externe.

Un des points cruciaux du business plan est de préciser les conditions de viabilité financière du projet... Ce qu'un prévisionnel de cash-flows sur quelques années permet de faire.

Petite illustration :

Estimation des ressources d'exploitation

Supposons que la nouvelle affaire soit une entreprise individuelle prestataire de services. Elle prévoit de réaliser un Chiffres d'affaires de 80K€ la première année, 100K€ la deuxième, 120K€ la troisième.

Pour ses locaux, elle paiera un loyer de 12K€ par an.

Elle estime ses autres frais généraux et achats divers à environ 25% du chiffre d'affaires réalisé.

Elle prévoit l'embauche d'un(e) secrétaire, pour des salaires et charges de 35K€ par an.

De bonnes bases pour démarrer notre prévisionnel de cash-flows :

Les besoins

Dès la première année, l'entreprise doit acquérir un véhicule d'une valeur de 20K€ et estime qu'il faudra 8K€ pour équiper un bureau.

L'entrepreneur a un objectif de prélèvements de 20K€ la première année, montant qu'il espère voir progresser de 2K€ par an.

Financement personnel

L'entrepreneur peut "injecter" 18K€ au démarrage de son affaire.

Qu'est-ce que cela nous donnerait sans financement complémentaire ?

Le tableau est éloquent : ce scenario est "bancal", avec des besoins insuffisamment couverts la première année, et des tensions insupportables durant les deux premières années (le fonds de roulement reste négatif).

Cherchons d'autres sources de financement

On peut imaginer maintenant que l'entreprise cherche à finance l'intégralité de l'achat du véhicule par un emprunt sur 5 ans : soit 20K€ d'emprunt, pour environ 5K€ de remboursement annuel (intérêts + principal).

Nous obtenons un plan de financement tout à fait acceptable. La marge de manoeuvre est ténue les deux premières années, mais on démontre qu'en rythme de croisière (troisième année), l'entreprise est bien en mesure de rembourser son emprunt et de dégager du fonds de roulement... De quoi rassurer un banquier sur la viabilité du projet.

Précédent (Les cash flows simplifiés) Suivant (La notion de "disponible")

blog comments powered by Disqus