Comment interpréter le fonds de roulement

Le fonds de roulement indique la facilité avec laquelle une entreprise peut faire face à ses dépenses courantes

Rappelons que le fonds de roulement se calcule de la façon suivante: stocks + créances + trésorerie - dettes court terme.

Fonds de roulement

Le fonds de roulement est-il positif ?

Si oui, "tout roule". Avec le cash dont l'entreprise dispose ou dont elle va pouvoir disposer rapidement, les besoins à court terme sont couverts.

Le fonds de roulement est-il négatif ?

L'entreprise n'est pas en mesure de dégager rapidement de quoi assurer le paiement des fournisseurs ou des dettes bancaires à court terme.

Une entreprise dont le fonds de roulement est négatif est en recherche constante de liquidités pour couvrir ses besoins à court terme; elle fait traîner ses dettes fournisseurs, quémande des crédits à court terme auprès de sa banque, essaie de vendre ses stocks de produits finis au plus vite ou tanne ses clients pour se faire payer rapidement.

Mais ce ne sont là que des mesures transitoires: un exercice de jonglage entre les différents postes à court terme du bilan — qui peut ponctuellement améliorer la trésorerie, mais ne change en rien le fait que le fonds de roulement, structurellement, soit négatif.

Les issues immédiates à un fonds de roulement négatif ?

  1. Cesser tout paiement (on parle là d'une banqueroute pure et dure)
  2. Vendre des immobilisations pour renflouer la trésorerie (mais on supprime une partie de l'outil de travail)
  3. Solliciter les associés pour qu'ils injectent des fonds (ce qui suppose de les convaincre que l'entreprise est rentable)
  4. Emprunter à long terme pour soulager la trésorerie (ce qui implique de persuader les banques que l'entreprise saura les rembourser)

Le fonds de roulement est un indicateur qui ne pardonne pas: négatif, il révèle de manière infaillible une situation grave dans l'entreprise.

Mais notons bien que le fonds de roulement ne permet pas, en soi, d'analyser en profondeur les causes du mal, ni de mesurer l'impact des actions correctrices qui sont éventuellement entreprises. Ce que l'analyse des cash flows, en revanche, permet de faire.